Comment le Bayern Munich a su se relever de la crise

comment-le-bayern-munich-a-su-se-relever-de-la-crise

Comment le Bayern Munich a su se relever de la crise

Publié le : 13/03/2019 – 18 h 01

Dans une situation pour la moins délicate à la mi-décembre avec une troisième place en Bundesliga à neuf points du Borussia Dortmund, le Bayern Munich a su inverser la tendance. Plus solide collectivement, les Bavarois ont pu compter sur des choix forts pour revenir dans la course au titre. Mieux, ils peuvent toujours envisager quelque chose en Ligue des Champions avec en ligne de mire un huitième de finale retour à haut risque face à Liverpool.

Le Bayern Munich a totalement relancé sa saison !Le Bayern Munich a totalement relancé sa saison !

Nommé à la tête du Bayern Munich l’été dernier, Niko Kovac a fait d’excellents débuts. Tout d’abord, une victoire 5-0 en Super Coupe d’Allemagne face à l’Eintracht Francfort, le club qu’il a quitté pour rejoindre le Rekordmeister. Puis quatre victoires probantes en championnat face à Hoffenheim (3-1), Stuttgart (3-0), Leverkusen (3-1) et Schalke 04 (2-0). Plutôt intéressant lors de se premières sorties, le club bavarois va néanmoins perdre pied rapidement avec deux périodes de creux. La première est marquée par deux lourdes défaites face au Hertha Berlin (2-0) et au Borussia Mönchengladbach (3-0) tandis que la seconde est symbolisée par un succès du Borussia Dortmund (3-2) dans son Signal Iduna Park. Une défaite méritée pour des Munichois qui se retrouvaient à une inhabituelle troisième position en Bundesliga. Une catastrophe donc pour une institution qui avait fait de la première place une routine depuis six saisons.

Très vite, la chasse aux sorcières se met en place et Niko Kovac se trouve particulièrement visé. Tout d’abord pour ne pas avoir su maîtriser son vestiaire où les cadres historiques (Manuel Neuer, Thomas Müller, Arjen Robben, Franck Ribéry, Mats Hummels et Jérôme Boateng) n’ont pas apprécié ses méthodes et ont fait front pour demander la tête du technicien croate. Une requête que n’ont pas suivie les dirigeants bavarois. Même critiqué lors du rendez-vous annuel des actionnaires du Bayern Munich, le président Uli Hoeneß est resté droit dans ses bottes et a décidé de maintenir son coach. Il a néanmoins fait évoluer sa stratégie sur le marché des transferts en promettant plus d’investissements en vue de la saison suivante : « l’été prochain, l’équipe sera changée à certains postes. Nous allons être très actifs sur le marché des transferts. Nos caisses sont bien remplies. » Le quotidien allemand Bild avait révélé une enveloppe de 200 millions d’euros avec plusieurs noms (Ante Rebic et Luka Jovic de Francfort, Matthijs de Ligt de l’Ajax Amsterdam ou encore Nicolas Pépé du LOSC).
Retour en tête de la Bundesliga

Si le climat se calme autour du club suite à une prise de conscience des dirigeants, le retard sur le Borussia Dortmund semble très important et les espoirs d’un succès en Ligue des Champions très minces. Néanmoins, l’appui des dirigeants permet à Niko Kovac de retrouver un peu plus de sérénité pour travailler.

 » Lire la suite de l’article sur le site d’origine

error: Content is protected !!