OM – OGC Nice : les notes du match

om-8211-ogc-nice-les-notes-du-match

La passe de quatre dans le viseur. Auteur de trois victoires d’affilée à domicile, l’Olympique de Marseille retrouvait déjà son Orange Vélodrome ce dimanche soir avec un match contre l’OGC Nice (28e journée de Ligue 1). Sept jours après son succès à la maison contre l’AS Saint-Etienne (2-0), le club phocéen voulait donc rester sur sa bonne lancée de cinq matches sans revers mais surtout s’imposer pour revenir à trois points de l’OL, actuellement troisième. De son côté, l’OGCN, neuvième, pouvait prendre la septième place et rattraper l’ASSE (6e) et le Stade de Reims (5e), mais il fallait faire chuter l’OM dans son jardin. Pour cette dernière rencontre de la 28e levée du championnat, Rudi Garcia conservait le même onze de départ avec le duo Balotelli-Germain en attaque. Côté niçois, Patrick Vieira optait pour un 3-5-2 avec Atal et Jallet dans les couloirs.

Comme face à l’AS Saint-Etienne, les Phocéens confisquaient le ballon face à des Aiglons défensifs, avec une ligne de cinq derrière. La première opportunité marseillaise était alors sur coup-franc. Thauvin servait Germain qui ne cadrait pas sa tête (6e). Les hommes de Rudi Garcia poussaient dès les premières minutes mais les tentatives de Thauvin (8e) et Balotelli (9e) étaient contrées au dernier moment. Il fallait donc attendre la 20e minute de jeu pour voir la première frappe cadrée. Servi par Ocampos, Thauvin trouvait en effet Benitez d’un tir du droit. Et quelques instants plus tard, les Aiglons réussissaient à inquiéter Mandanda. Tameze sortait en effet le ballon et lançait Saint-Maximin. L’attaquant niçois se présentait face au gardien phocéen qui remportait son duel (23e). De l’autre côté du terrain, Hérelle devait sauver son équipe en catastrophe sur une remise de Balotelli vers Ocampos (26e). En difficulté, l’OGC Nice perdait ensuite Jallet, blessé et remplacé par Burner (29e).
Mario Balotelli reçu quatre sur quatre
En dehors de l’occasion de Saint-Maximin, les Aiglons n’offraient pas grand chose dans ce premier acte, à l’inverse des Phocéens qui tentaient souvent leur chance. Revenu dans l’axe, Thauvin déclenchait d’ailleurs du gauche mais Benitez s’envolait pour réaliser une belle claquette (31e). Le gardien niçois restait vigilant sur une frappe pas assez puissante d’Ocampos (33e). Au terme de ce premier acte, les deux équipes étaient donc toujours dos à dos. Pour le deuxième acte, Rudi Garcia et Patrick Vieira ne changeaient rien dans un premier temps. Sur une contre-attaque, Saint-Maximin tentait une nouvelle fois sa chance mais Caleta-Car le bloquait et sa frappe terminait dans le petit filet extérieur (50e). Les Phocéens répondaient deux minutes plus tard avec un joli mouvement collectif. Thauvin changeait le jeu vers Ocampos qui trouvait alors Sakai d’une talonnade. Le latéral japonais centrait en retrait mais Lees-Melou écartait le danger de justesse (52e). Mais l’OM trouvait finalement la faille quelques minutes plus tard.

Pas attaqué dans son couloir gauche, Ocampos revenait sur son pied droit pour adresser un excellent centre à destination de Balotelli. Oublié par Danté et Sarr, l’attaquant italien plaçait un superbe coup de tête et prenait ainsi Benitez à contre-pied,

 » Lire la suite de l’article sur le site d’origine

error: Content is protected !!