Serie A : la Juventus s’en sort très bien à Naples !

serie-a-la-juventus-srsquoen-sort-tres-bien-a-naples-

Serie A : la Juventus s’en sort très bien à Naples !

Le leader du championnat italien s’est imposé sur le score de 2-1 sur la pelouse de Naples. Mais Cristiano Ronaldo et ses partenaires ont énormément souffert en deuxième période.

La Juventus a maintenant 16 points d'avance sur Naples !La Juventus a maintenant 16 points d’avance sur Naples !

Les amateurs de Serie A étaient gâtés ce dimanche soir. Ils avaient effectivement droit à un choc entre le leader du championnat, la Juventus, et son dauphin, Naples. Même si treize points séparaient les deux formations au coup de sifflet de la rencontre, le club du sud de l’Italie a souvent posé des problèmes à la Vieille Dame par le passé. Pour ce duel, Carlo Ancelotti sortait son 4-4-2 habituel, avec ce duo Fabian Ruiz-Allan au milieu et Lorenzo Insigne et Arkadiusz Milik en pointe notamment. Kevin Malcuit était également titulaire sur le côté droit de la défense. Massimiliano Allegri sortait lui un 4-3-3 avec un trio Federico Bernardeschi – Cristiano Ronaldo – Mario Mandzukic aux avant-postes. Paulo Dybala démarrait donc la rencontre sur le banc Au final, la Juventus a pris le meilleur sur les coéquipiers de Kalidou Koulibaly et de Lorenzo Insigne (2-1).

Les premiers instants de la partie étaient pour le moins disputés. C’est même Naples qui avait les situations les plus intéressantes, à l’image de cette frappe de Zielinski qui a frôlé le poteau droit de la Juve (11e). Les occasions étaient cependant rares, jusqu’à cette action qui allait être LE tournant du match. Cristiano Ronaldo se présentait face à Meret à l’entrée de la surface, tentait de crocheter le portier napolitain mais était visiblement fauché. L’arbitre, serein, sortait un carton rouge direct au gardien, laissant Naples en infériorité numérique (24e) ! Pire encore, Miralem Pjanic allait transformer le coup franc provoqué par le Portugais, battant un David Ospina tout juste entré en jeu (0-1, 28e). Naples tentait tout de même réagir, et dans la foulée, Zielinski touchait le montant (29e). Ospina sortait lui une bonne parade devant Pjanic (38e).
Les expulsions ont tout changé
Le portier colombien allait cependant être impuissant, une petite minute plus tard. Sur un bon centre de Joao Cancelo, Emre Can plaçait une tête, légèrement contrée par Hysaj, qui se logeait au fond des filets adverses (0-2, 39e). Le but du break pour la Juventus, et alors que les vingt-deux acteurs de la partie rentraient aux vestiaires à la pause, le moins que l’on pouvait dire c’est que ça semblait bien mal embarqué pour les ouailles de Carlo Ancelotti… C’est du moins ce qu’on croyait, puisque dès le retour des vestiaires, ça allait s’équilibrer avec l’expulsion de Miralem Pjanic, qui écopait d’une deuxième faute pour une main (47e). De quoi redonner un second souffle aux Napolitains…

Et c’est José María Callejón qui allait réduire l’écart. L’Espagnol a profité d’un bon centre de Lorenzo Insigne pour devancer Giorgio Chiellini et propulser le ballon au fond des filets (1-2,

 » Lire la suite de l’article sur le site d’origine

error: Content is protected !!