Ole Selnaes règle ses comptes avec l’ASSE !

ole-selnaes-regle-ses-comptes-avec-lrsquoasse-

Ole Selnaes règle ses comptes avec l’ASSE !

Publié le : 20/03/2019 – 11 h 11 – Dernière modification : 20/03/2019 – 11 h 23

Parti du Forez pour signer en Chine, Ole Selnaes n’a pas quitté l’AS Saint-Etienne en bons termes. Et aujourd’hui, le Norvégien a tenu à rétablir ses vérités sur son départ.

Ole Selnaes s'est fâché avec l'ASSEOle Selnaes s’est fâché avec l’ASSE

Cet hiver, l’AS Saint-Étienne a vendu Ole Selnaes et Cheikh M’Bengue au Shenzhen Football Club (D1 chinoise), promu en Chinese Super League. Et si le départ de M’Bengue, qui n’a pas joué de la saison avec les Verts, n’a pas vraiment surpris grand-monde, celui du Norvégien a, en revanche, fait beaucoup plus parler en Norvège, mais surtout à Saint-Étienne. Considéré comme l’un des joueurs majeurs de Jean-Louis Gasset, le milieu de terrain n’est pas vraiment parti du Forez en se faisant des amis.

Chargé publiquement par le directeur général des Verts, Frédéric Paquet, Selnaes s’est vu reprocher d’avoir forcé son départ et d’avoir pourri la situation en se déclarant inapte à jouer pour accélérer sa vente. Muet jusque-là, le Scandinave a profité de la trêve internationale et du rassemblement norvégien en Espagne pour se confier au média TV2. L’occasion pour lui de démentir toutes ces rumeurs sur ses blessures diplomatiques.
Selnaes dément les rumeurs
« Une histoire a toujours plusieurs versions, et j’ai légèrement une version différente de celle du club. Le football est cynique. J’ai senti qu’ils m’avaient jeté dans la fosse aux lions pour se sauver et pour que tout le monde se concentre sur moi. C’est bon, je sais que le football est comme ça. Je pensais que le football était cynique, mais je n’avais pas grand-chose à gagner à entrer dans une bataille médiatique avec eux. Je suis juste amer, et ce sentiment est encore plus grand. Je pensais que je devais faire le moins de bruit possible, fermer ma bouche et laisser passer tout ça en silence », a-t-il déclaré, avant de poursuivre.

« Ce que Saint Étienne a dit n’est pas vrai. Oui, il y a eu un désaccord entre moi et le club, mais ce n’était pas aussi énorme que ce qui a été écrit. » Ensuite, Selnaes a tenu à adresser un petit mot aux supporters stéphanois. Logiquement pris en grippe par les fans des Verts au moment de son départ, le Norvégien ne leur en veut pas. « Non, je sais que nos fans sont incroyablement impliqués. J’ai été un peu surpris, mais j’ai considéré que c’était un compliment. S’ils avaient su la vérité, cette banderole (« Casse-toi traître », ndlr) n’aurait pas existé. Ensuite, ils n’auraient pas réagi aussi fortement avec moi. Le football est incroyablement cynique, mais si j’avais été à la place des dirigeants,

 » Lire la suite de l’article sur le site d’origine – footmercato.net

error: Content is protected !!