PSG : le ministère des sports répond à Véronique Rabiot

psg-le-ministere-des-sports-repond-a-veronique-rabiot

PSG : le ministère des sports répond à Véronique Rabiot

Publié le : 24/03/2019 – 09 h 45 – Dernière modification : 24/03/2019 – 09 h 45

La situation d’Adrien Rabiot fait couler beaucoup d’encre. Ce dimanche, c’est la Ministre des Sports qui a évoqué le sujet, pressée par la mère et agent du joueur du Paris SG, Véronique Rabiot.

Adrien Rabiot avant la rencontre entre Caen et le Paris Saint-GermainAdrien Rabiot avant la rencontre entre Caen et le Paris Saint-Germain

« Ce n’est pas qu’une impression. Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. Bientôt, c’est au pain sec, à l’eau et au cachot ! Ce milieu est cruel… (…) On le prend en otage parce qu’il ne veut pas resigner, alors qu’il ne fait que respecter son contrat. Adrien ne demande que ça : respecter son contrat. Cette histoire est une succession de directeurs sportifs au PSG, de discours différents. Si vous voulez, je vous écris un livre… Et Henrique est arrivé. Il a dit qu’il voulait recruter un numéro 6. Il ne l’a jamais fait » , avançait Véronique Rabiot, mère et agent du milieu de terrain parisien, mardi dernier.

Cette affaire commence à se propager au sein de tous les milieux. En effet, l’UNFP, le syndicat des joueurs, était entré dans la partie et avait annoncé préparer deux plaintes contre le Paris Saint-Germain concernant la façon dont était traité le natif de Saint-Maurice (Val-de-Marne, 94). La mère du joueur s’était aussi demandée pourquoi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et celle du Sport, Roxana Maracineanu, ne prenaient pas part au débat concernant son fils.
« Ce n’est pas parce qu’on est ministre des Sports qu’on peut intervenir »
C’est désormais chose faite puisque l’ancienne nageuse s’est exprimée dans l’émission « Face aux auditeurs » d’Europe 1 qui sera diffusée ce dimanche soir à 20h00. « Je n’ai pas ce pouvoir-là (de défendre Adrien Rabiot face au PSG, ndlr). On ne peut pas tout faire parce que les journées ont vingt-quatre heures et, surtout, on ne peut pas intervenir », a commencé par expliquer Roxana Maracineanu, qu’on entend décidément beaucoup en ce moment.

La Ministre des Sports a ensuite continué en développant : « ce n’est pas parce qu’on est ministre des Sports qu’on peut intervenir dans le sport professionnel ou sur des cas bien particuliers. Ce sont des choses à régler entre le club et cette personne, cette famille, et plus largement avec la Ligue de football », a-t-elle ainsi répondu à Véronique Rabiot. Une chose est sure, on n’a pas fini d’entendre parler de la situation d’Adrien Rabiot dans les semaines qui arrivent…

Fiches clubs

PSG
PSG

FRA

Résultats Ligue 1 Conforama

 » Lire la suite de l’article sur le site d’origine – footmercato.net

error: Content is protected !!