OM : les confidences de Jacques-Henri Eyraud sur l’avenir de Frank McCourt

om-les-confidences-de-jacques-henri-eyraud-sur-lrsquoavenir-de-frank-mccourt

OM : les confidences de Jacques-Henri Eyraud sur l’avenir de Frank (…)

Publié le : 27/03/2019 – 08 h 46 – Dernière modification : 27/03/2019 – 09 h 16

Arrivé en fanfare sur la Canebière en 2016, l’homme d’affaires américain fera-t-il de vieux os à l’Olympique de Marseille ? Si certains en doutent, Jacques-Henri Eyraud ne le vit pas de cette manière.

Eyraud défend McCourtEyraud défend McCourt

Octobre 2016, l’Olympique de Marseille a vu une grande page de son histoire se tourner. Terminée l’ère Louis-Dreyfus, place désormais à l’Américain Frank McCourt. Débarqué il y a donc deux ans et demi, l’homme d’affaires originaire de Boston a très rapidement fait parler de lui. Face à des supporters phocéens rêvant d’un investisseur ambitieux, McCourt n’avait pas hésité à promettre une enveloppe de 200 M€ pour rebâtir une équipe à la dérive.

Une promesse que le nouveau patron de l’OM a en partie tenue avec les arrivées coûteuses de Dimitri Payet, Patrice Evra, Luiz Gustavo ou encore plus récemment de Kevin Strootman. Mais dernièrement, les résultats en dents de scie du club olympien laissent place aux doutes. Malgré une finale de Ligue Europa disputée la saison dernière, les dirigeants de l’OM risquent de vivre une nouvelle année sans Ligue des Champions (Marseille est 4e à 6 points de l’OL au classement de L1). Participer à la coupe aux grandes oreilles étant un objectif avoué, rater cette compétition (et donc être privé de ses juteux revenus) pourrait-il influencer l’avenir d’un McCourt peut-être moins dépensier ?
McCourt, une vision à long terme ?
Dans la troisième partie de sa longue interview accordée au Dauphiné Libéré, Jacques-Henri Eyraud a mis les choses au point. « Il ne voit pas du tout l’Olympique de Marseille comme un actif financier qui doit lui apporter un rendement à court terme. Ce qu’il souhaite, c’est qu’à moyen terme, ce club devienne pérenne financièrement, ça veut dire, ne pas être amené chaque année à financer massivement l’exploitation. C’est fondamentalement un entrepreneur familial ».

S’il assure que McCourt ne cherche pas à avoir un retour sur investissement à court terme, Eyraud laisse tout de même penser que la vanne à dollars va se refermer peu à peu, surtout si l’OM ne remplit pas ses objectifs sportifs. Ce qui explique notamment la volonté du club de procéder à un dégraissage l’été prochain, afin de faire rentrer des liquidités. Malgré tout, Eyraud insiste : McCourt est encore à Marseille pour un certain temps. « Frank McCourt a dans son ADN, cette notion de construction, de fondation et aussi de vision longue. En cela c’est un investisseur qui n’est pas comme les autres, il a envie de s’inscrire dans la durée. Après pour y arriver, il faut qu’on soit dans nos objectifs et qu’on rallie derrière nous tout un écosystème de partenaires,

 » Lire la suite de l’article sur le site d’origine – footmercato.net

error: Content is protected !!