Les raisons du divorce entre la Juventus et Max Allegri

les-raisons-du-divorce-entre-la-juventus-et-max-allegri

Il lui restait encore un an de contrat mais Allegri a décidé de ne pas poursuivre avec la Juventus. A moins que ce soit le club qui ait voulu arrêter là. Ou peut-être même un peu des deux. Toujours est-il qu’un nouvel entraîneur sera sur le banc de la Vieille Dame la saison prochaine. Sky Sport Italia croit savoir pourquoi ce mariage qui avait si bien fonctionné jusque-là a décidé de rompre d’un seul coup. D’autant qu’Andrea Agnelli voulait conserver Allegri malgré l’élimination en Ligue des Champions.

Seulement en coulisses la donne semblait un peu différente. Sous contrat jusqu’en 2020, Allegri voulait prolonger. Il a alors demandé un meilleur salaire et surtout un plus grand pouvoir de décision au sein du club. Il aurait souhaité obtenir un rôle de manager à l’anglaise. La Juventus n’était pas spécialement prête à lui offrir une telle liberté et notamment Pavel Nedved. Vice-président du club depuis 2015, le Tchèque aurait vu d’un mauvais œil l’ampleur du pouvoir octroyé à Allegri. Il n’est pas le seul dans l’organigramme qui ne voulait plus du coach.
Nedved et Paratici ne voulaient plus d’Allegri
Le Corriere dello Sport affirme de son côté que Fabio Paratici, aussi a émis de sérieux doutes. Résultat depuis un mois, le directeur sportif a sondé plusieurs coaches en vue de la nouvelle saison. Déjà en froid avec le duo Paratici-Nedved car il n’avait pas renforcé l’équipe conformément à ses désirs, Allegri s’est senti trahi. L’élimination en Ligue des Champions est aussi passée par là, obligeant les discussions pour une prolongation de contrat à se stopper net.

Enfin, comme si l’affaire n’était pas encore réglée, Nedved a carrément mis son poste dans la balance, d’après le Corriere della Sera. Le Ballon d’Or 2003 aurait menacé de quitter le club en cas de maintien du technicien. « Si Max Allegri reste, je pars. » De quoi mettre une certaine pression sur les épaules du président Andrea Agnelli, qui n’avait plus vraiment le choix. L’entrevue entre la direction et Allegri a eu lieu il y a 48 heures et l’officialisation du départ une journée plus tard.

 » Lire la suite de l'article sur le site d'origine – footmercato.net

error: Content is protected !!