OL : les premiers pas réussis des baby Gones

ol-:-les-premiers-pas-reussis-des-baby-gones

OL : les premiers pas réussis des baby Gones

Publié le : 12/07/2019 – 20 h 00

Privé de plusieurs internationaux, actuellement en vacances, Sylvinho a dû faire appel à plusieurs baby Gones pour participer à la reprise ainsi qu’au stage de pré-saison à Tignes. Des jeunes talents qui se fondent bien dans le groupe.

A l'image de Cherki, les pépites lyonnaises s'intègrent bien au groupe proA l’image de Cherki, les pépites lyonnaises s’intègrent bien au groupe pro

L’Olympique Lyonnais peut avoir le sourire. Cet été, les pensionnaires du Groupama Stadium ont mené une vaste opération blindage de jeunes talents. Un chantier très important pour les Gones dont l’académie est réputée aux quatre coins de l’Europe. Ainsi, Paul Devarrewaere (17 ans), Théo Ndicka Matam (19 ans), Sofian Augarreau (18 ans), Titouan Thomas (17 ans) et Rayan Cherki (15 ans) ont tous signé leur premier contrat professionnel. Certains étaient d’ailleurs présents à la reprise avec le groupe entraîné par Sylvinho. Ils n’étaient pas les seuls puisque d’autres jeunes éléments étaient conviés notamment les recrues Hériter Deyonge (17 ans) et Boubacar Fofana (20 ans). Tous étaient du voyage à Tignes où s’est tenu le stage de pré-saison. L’occasion pour eux d’intégrer le groupe professionnel. Ce qui a ravi Sylvinho. « Je suis très heureux de cela. Actuellement, nous n’avons que 50 % du groupe, mais c’est une très bonne chose de voir ces joueurs ici. Pour être honnête, je ne peux pas développer individuellement les qualités techniques et tactiques de chacun, parce que je ne les connais pas encore bien. Mais cela m’amuse de voir des joueurs comme eux, âgés de 19 ans, 17 ans, et même 16 ans. Ils pourraient être mes fils ! »

Mais toutes les générations réussissent à cohabiter ensemble comme l’a précisé Martin Terrier. « Je trouve qu’il n’y a pas trop de différences. On est tous bon délire. Il y a une bonne ambiance. Je pense que ça se voit quand on s’entraîne. Il y a de la bonne humeur ». Même son de cloche du côté de Jason Denayer. « On a un groupe qui est assez ouvert mentalement. On arrive à rigoler et à mettre du sérieux, que ce soit les joueurs de 29 ans ou ceux âgés de 15 ans. On arrive à avoir un bon équilibre dans l’équipe ». Si certains jeunes avaient tendance à rester entre eux, d’autres, à l’image de Rayan Cherki, n’ont pas hésité pas à se mêler aux anciens. Le staff a aussi veillé à ce que tout le monde soit mélangé lors des ateliers ou des oppositions afin que tous s’adaptent au mieux et le plus vite possible. La sortie rafting de mercredi après-midi était aussi prévue pour qu’il y ait de la cohésion comme l’a indiqué Juninho au micro d’OLTV. « Ce sont de bons souvenirs. Les joueurs aiment bien. C’est important que les jeunes aussi se sentent bien avec l’équipe et qu’ils soient là pour la saison ».

 » Lire la suite de l'article sur le site d'origine – footmercato.net

error: Content is protected !!