Angers, une stratégie mercato gagnante

angers,-une-strategie-mercato-gagnante

Angers, une stratégie mercato gagnante

Publié le : 15/08/2019 – 17 h 32

Hier, Angers a annoncé le départ de Jeff Reine-Adelaïde pour l’Olympique Lyonnais. Une vente record pour le SCO, qui continue sur sa lancée des dernières saisons.

Saïd Chabane, le président du SCOSaïd Chabane, le président du SCO

On ne change pas une équipe qui gagne. Depuis la remontée en Ligue 1 en 2015, le SCO s’appuie sur le trio gagnant Saïd Chabane (président), Olivier Pickeu (manger général) et Stéphane Moulin (entraîneur). S’ils sont bien évidemment épaulés par tout un club, les trois hommes travaillent main dans la main et permettent aujourd’hui à Angers d’évoluer saison après saison notamment en matière de mercato. Les Angevins ont souvent eu le nez creux en matière de recrutement et suivent une stratégie bien précise comme nous l’avait expliqué Saïd Chabane il y a un an. « C’est tout un travail d’équipe. Olivier Pickeu sait détecter les joueurs avec son équipe. Le coach sait les faire travailler et progresser. Moi, je suis à l’écoute derrière pour tirer le meilleur profit et trouver le meilleur compromis pour le club (…) On est un club tremplin. On a toujours réussi à faire progresser les joueurs qui arrivaient chez nous. On a qu’à voir ce que sont devenus Jonathan Kodjia, Famara Diedhiou, Sofiane Boufal, Nicolas Pépé ».

Puis il avait ajouté : « Donc on doit accepter qu’une fois qu’on a mis les joueurs en lumière, il faut les accompagner et ne pas les bloquer ». Une ligne directrice assumée et toujours suivie par les pensionnaires du stade Raymond Kopa. Cet été 2019, ils ont vendu Flavien Tait au Stade Rennais pour environ 10 M€. Une belle plus-value puisque le milieu était arrivé libre de Châteauroux. Malgré une offre supérieure de l’AS Monaco, le SCO a laissé filer hier Jeff Reine-Adelaïde à l’Olympique Lyonnais « pour un montant de 25 M€ auquel pourra s’ajouter un maximum de 2,5 M€ d’incentives et un pourcentage de 15% à la revente en cas de plus-value ». Une vente record de la part d’Angers, qui s’était fait prêter le joueur par Arsenal six mois avant de le recruter définitivement l’été dernier pour 1,6 million d’euros. Bien sûr, il faut compter dans tout cela la part à donner à son ancien club, les commissions d’agent, etc…Ce qui fait moins que la somme finale, qui est d’ailleurs en brut.
De belles ventes pour le SCO

Et le SCO n’en a peut-être pas terminé avec son mercato puisque Stéphane Bahoken a des touches en France et en Allemagne. Baptiste Santamaria, lui avait été approché par Aston Villa et Naples. Bien structuré, Angers, qui réinjecte une partie de cet argent dans le recrutement, vit un été 2019 plutôt fructueux. D’autant qu’il faut ajouter que le club français aurait touché 7 millions d’euros grâce à la vente de Nicolas Pépé à Arsenal.

 » Lire la suite de l'article sur le site d'origine – footmercato.net

error: Content is protected !!