Les dessous du rachat de l’OGC Nice

les-dessous-du-rachat-de-l’ogc-nice

Les dessous du rachat de l’OGC Nice

Publié le : 01/09/2019 – 20 h 05 – Dernière modification : 01/09/2019 – 20 h 07

Racheté par Jim Ratcliffe la semaine passée, l’OGC Nice a connu quelques mois de tractations. Voici les dessous de la prise de contrôle britannique sur la Côte d’Azur.

Bob Ratcliffe et Jean-Pierre Rivère lors de la rencontre entre Nice et RennesBob Ratcliffe et Jean-Pierre Rivère lors de la rencontre entre Nice et Rennes

Depuis un peu moins d’une semaine, l’OGC Nice est devenu la propriété du milliardaire Jim Ratcliffe. Depuis, les Aiglons ont acheté Adam Ounas, Stanley Nsoki, Alexis Claude-Maurice et Kasper Dolberg. Aucun d’entre eux n’a commencé la rencontre face au Stade Rennais en ce dimanche après-midi, mais la hauteur des investissements a augmenté depuis l’arrivée du Britannique sur la promenade…des Anglais. Dans son édition de cette semaine, le Journal du Dimanche explique les dessous du rachat.

Dès leur première rencontre, Jean-Pierre Rivère, nommé à nouveau au poste de président du Gym, a été sous le charme. Il a trouvé un homme « direct et abordable, très structuré ». Dans la foulée, et encore quelques mois avant le rachat officiel, un groupe whatsapp est créé entre quatre hommes (Rivère, Jim et Bob Ratcliffe et Julien Fournier) afin de rendre les discussions encore plus fluides et Rivère apprend alors (ou plutôt se rend compte) qu’il ne croisera pas souvent et tout de suite son actionnaire principal.
Ratcliffe parle de Keane avec Vieira
Mais la préparation à la prise de pouvoir ne s’est pas arrêtée là. En effet, en mai, Julien Fournier débarque dans les locaux d’Ineos pour rencontrer le futur patron. Les discussions n’ont pas vraiment tourné autour de l’argent, mais plutôt sur une liste de joueur que Fournier a apporté avec lui pour préparer le mercato. Ainsi il présente une liste d’éléments pouvant quitter le club pour un certain prix. Tous ces prix de réserves seront atteints et même dépassés, sauf celui d’Allan Saint-Maximin vers Newcastle.

Dans la foulée, Fournier propose des investissements et sa stratégie sur le mercato est validée par les trois actionnaires d’INEOS (Jim Ratcliffe, Andrew Currie et John Reece). Peu après la reprise de l’entraînement, Jim Ratcliffe débarque visiter les installations niçoises discrètement avant de prendre un café avec Patrick Vieira et d’évoquer le passé bagarreur du Français et de Roy Keane, ancien capitaine de Manchester United. Et la suite, on la connaît…

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10

 » Lire la suite de l'article sur le site d'origine – footmercato.net

error: Content is protected !!