OM – Saint-Etienne : les notes du match

om-–-saint-etienne-:-les-notes-du-match

L’OM célébrait ses 120 ans ce soir à l’occasion de la réception de Saint-Etienne. L’actualité marseillaise n’invite pourtant pas à la fête avec un mercato en berne et des résultats décevants depuis le début de la saison. Luiz Gustavo était en plus absent du Vélodrome puisqu’il s’est envolé en direction de la Turquie. En attendant que ce dossier soit bouclé, ce qui pourrait également débloquer la venue de Rongier, Villas-Boas alignait un 4-3-3 avec Alvaro Gonzalez associé à Kamara derrière et un trio Sanson-Lopez-Strootman au milieu. Sarr et Payet complétaient l’attaque avec Bendetto alors que Thauvin, de retour de blessure, démarrait sur le banc. En face, les Verts, irréguliers en ce début de saison, se présentaient avec un 3-4-3, Boudebouz évoluant en soutien de Beric et Khazri.

Cette rencontre démarrait sur un premier fait de jeu. Perrin pensait ouvrir le score après avoir ajusté Mandanda en deux temps mais il était logiquement signalé en position de hors-jeu (3e). Problème, la VAR mettait bien trop longtemps à confirmer la décision arbitrale. Une fois le jeu repris, le capitaine stéphanois se retrouvait à nouveau en excellente position seulement son coup de tête passait au-dessus du but (8e). Ce sont bien les Verts qui réalisaient le meilleur départ dans cette rencontre. Plus imaginatif dans le jeu, ils parvenaient à faire mal sur les côtés à une défense en grande difficulté. Amavi, notamment, affichait des signes très inquiétants de fébrilité.
Un anniversaire réussi
Il manquait le plus important, des occasions. Dominé, l’OM faisait le dos rond sans trop trembler, avant de mieux finir cette première période. Et alors que Sainté avait du mal à se présenter devant le but, il n’aura fallu qu’une seule opportunité pour les Phocéens. Au terme d’un mouvement collectif superbement initié par Benedetto, parfaitement mené par Sarr et relayé par Sanson, l’attaquant argentin inscrivait son premier but au Vélodrome pour l’ouverture du score (1-0, 33e). Les Verts prenaient un coup derrière la tête même s’ils s’offraient deux situations par Khazri (38e) et Palencia (45e 1). Marseille revenait sur la pelouse avec les mêmes intentions offensives. Car même si les Phocéens décidaient de laisser le ballon aux joueurs du Forez, ils s’offraient encore quelques situations grâce à une meilleure qualité technique.

L’entente entre Payet et Benedetto montait en puissance, le premier plaçant le second sur orbite pour aboutir à cette belle frappe hors cadre de 25 mètres (55e). L’Argentin continuait son numéro en reprenant ce centre en retrait de Sakai d’une jolie talonnade (58e). Saint-Etienne n’était pas en reste non plus et s’approchait dangereusement du but de Mandanda. Sans un pied de Strootman, M’Vila aurait sans doute pu cadrer sa frappe à l’entrée de la surface (57e), tandis que Sakai contrait in extremis la tentative de l’entrant Bouanga (63e). Mandanda lui s’y reprenait à deux fois pour capter cette grosse frappe de Youssouf (78e). La fin de match devenait un peu folle avec des situations dans les deux zones de vérité mais ni Amavi (87e),

 » Lire la suite de l'article sur le site d'origine – footmercato.net

error: Content is protected !!