Liverpool – Manchester City : les notes du match

liverpool-–-manchester-city-:-les-notes-du-match

C’est peut-être la plus belle affiche qui existe aujourd’hui dans le football, du moins en termes de niveau et de talent présent sur la pelouse. Les deux équipes qui se sont disputées la Premier League jusqu’au bout du bout l’an dernier, avec des rencontres mémorables et des joueurs de classe mondiale. Pour ce choc de la douzième journée de Premier League, le leader liverpuldien accueillait une équipe citizen placée quatrième, avec six points d’écart entre les deux. Autant dire que la victoire était impérative pour les troupes de Pep Guardiola pour ne pas voir les Reds prendre le large en tête. L’entraîneur catalan, privé d’Ederson et d’Aymeric Laporte notamment, sortait l’artillerie lourde devant, avec le trio Sterling-Agüero-Bernardo. Jürgen Klopp avait lui aussi tout son beau monde, avec cette ligne offensive qu’on ne présente plus. Au final, Liverpool l’a emporté sur le score de 3-1.

Et la rencontre démarrait sur de sacrées bases, du moins pour la bande de Mohamed Salah. Après une action litigieuse dans la surface de Liverpool, Fabinho mettait les siens devant d’une frappe soudaine et puissante de l’extérieur de la surface (1-0, 6e). Impuissant, Claudio Bravo n’a rien pu faire. Après une brève réaction des Skyblues, les locaux allaient encore frapper. Cette fois, c’est Salah qui battait le portier chilien de la tête, après un très bon centre de Robertson (2-0, 13e). Anfield était, logiquement, en feu. Même si Wijnaldum était tout proche du troisième (21e), les troupes de Pep Guardiola allaient enfin réussir à se montrer dangereuses, via Agüero notamment, qui voyait Alisson l’empêcher de réduire l’écart d’une belle parade (25e). Quelques minutes plus tard, Van Dijk venait contrer Angeliño mais le Néerlandais avait la chance de son côté, puisque le cuir terminait sa course sur le poteau (29e).
Efficacité à toute épreuve pour Liverpool
La rencontre était en tout cas passionnante, avec une sensation de danger imminent dès que l’une des deux équipes s’approchait de la surface rivale. Firmino voulait se mêler à la fête et en faisait voir de toutes les couleurs à ses adversaires, mais il se manquait souvent dans le dernier geste, comme sur ce pointu (36e). Claudio Bravo détournait une tentative du joueur de la Canarinha comme il pouvait deux minutes plus tard. Agüero lui croisait trop sa frappe (42e). Un avantage de deux buts pour les locaux à la pause, dans un match sublime et passionnant à suivre. Et alors qu’on pensait que les Citizens étaient en mesure de revenir, Liverpool allait crucifier Bravo.

C’est Henderson qui centrait, le ballon traversait la surface et Sadio Mané plaçait un joli coup de casque au deuxième poteau (3-0, 51e). La messe était pratiquement dite avec ce score. Lovren, au sol, parvenait à détourner une bonne tentative de Sterling (54e). Il fallait noter la belle capacité de réaction des Citizens, jamais abattus, mais ils n’avaient pas l’efficacité de leur adversaire. Agüero était trop court pour reprendre ce centre de De Bruyne (68e), alors que Sterling commençait lui à hausser son niveau de jeu.

 » Lire la suite de l'article sur le site d'origine – footmercato.net

error: Content is protected !!