OM – OL : les notes du match

om-–-ol-:-les-notes-du-match

Avant la trêve internationale, la Ligue 1 nous offrait une rencontre alléchante. En fermeture de cette 13e journée du championnat de France, l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais croisaient le fer à l’Orange Vélodrome pour le premier Olympico de cet exercice 2019-2010. Si sur le plan sportif, cette confrontation était très intéressante, avec une possible deuxième place pour les Phocéens et un passage dans la première partie de tableau pour les Gones, l’attente était ailleurs. C’était en effet le grand retour de Rudi Garcia dans l’enceinte marseillaise, lui qui a quitté l’OM il y a plusieurs mois pour ensuite rejoindre l’OL en octobre dernier. Pour ce choc, André Villas-Boas s’appuyait sur un 4-3-3 avec Kamara en sentinelle ou encore Lopez ailier droit. De son côté, Garcia sortait un 4-2-3-1 avec Reine-Adélaïde en numéro 10 derrière Dembélé.

Après un joli tifo de la part des supporters marseillais, la rencontre démarrait sur un bon rythme. Rapidement, Benedetto tentait sa chance de la tête mais l’Argentin n’accrochait pas le cadre (2e). Les Gones, surpris par le pressing marseillais, répondaient tout de même avec une frappe de Cornet sortie par Mandanda (3e). Le ballon passait très vite d’un camp à l’autre et après une tentative de Rongier contrée, les Phocéens obtenaient un corner. Sur celui-ci, Thiago Mendes touchait le cuir du bras et offrait un penalty à l’OM (12e). Payet prenait le ballon mais les esprits s’échauffaient entre Dubois et Benedetto, auteur d’un petit geste sur le latéral français. Après plusieurs minutes, Payet pouvait enfin tirer et l’ancien Hammer ouvrait le score (18e, 1-0). Boostés par ce score et leurs supporters, les hommes d’André Villas-Boas commençaient alors à asphyxier les Gones.
Alvaro Gonzalez, une deuxième période catastrophique
Suite à une belle action, Payet voyait sa frappe écrasée terminer dans les gants de Lopes (32e). Très actif ce soir, le numéro 10 olympien insistait et doublait la mise avant la pause. Au terme d’une superbe combinaison, Payet se mettait sur son pied droit et ajustait Lopes d’une frappe croisée (39e). Le premier acte était loin d’être terminé. L’un des meilleurs joueurs de l’OL ce soir, Reine-Adélaïde réalisait un festival dans la surface et tombait après un petit contact avec Amavi. M. Gautier ne brochait pas (45e). Et après une dernière frappe de Traoré (45e 2), les deux équipes regagnaient les vestiaires. Les Gones démarraient bien le deuxième acte avec un coup-franc cadré de Traoré capté par Mandanda (48e). Les Phocéens avaient du mal à reprendre, mais Payet passait lui proche du triplé. Sa frappe enroulée passait tout de même à côté des cages de Lopes (58e).

Mais avant l’heure de jeu, les hommes de Rudi Garcia relançaient le match. Traoré ajustait son centre vers Dembélé. Certainement surpris par une voix, Gonzalez se baissait et laissait l’attaquant lyonnais marquer de la tête à bout portant (59e, 2-1). Le défenseur espagnol, déjà auteur d’une erreur, en réalisait une deuxième ensuite. En retenant le buteur lyonnais en tant que dernier défenseur, le joueur prêté par Villarreal était expulsé (64e) !

 » Lire la suite de l'article sur le site d'origine – footmercato.net

error: Content is protected !!