Les révélations de Cesc Fabregas sur son départ d’Arsenal

les-revelations-de-cesc-fabregas-sur-son-depart-d’arsenal

Publié le : 25/03/2020 – 12 h 30 – Dernière modification : 25/03/2020 – 12 h 34

Pépite de la Masia chipée par les Gunners, Cesc Fabregas a évolué sous les ordres d’Arsène Wenger de 2003 à 2011, avant de revenir au FC Barcelone. Et aujourd’hui, le milieu de terrain a confié les raisons qui l’ont poussé à quitter Londres.

Cesc Fabregas célébrant un but inscrit avec ArsenalCesc Fabregas célébrant un but inscrit avec Arsenal

Longtemps, le FC Barcelone a dû regretter d’avoir perdu Cesc Fabregas aussi jeune. Parti à Arsenal alors qu’il n’était pas encore majeur, le milieu de terrain espagnol a débuté sous le maillot londonien à l’âge de 16 ans, lors de la saison 2003/2004. Il restera un Gunner jusqu’en 2011, l’année où il a décidé de revenir à Barcelone. Depuis, le champion du monde 2010 a pas mal bourlingué avant d’atterrir sur le Rocher monégasque l’an dernier.

Agé aujourd’hui de 32 ans, Fabregas a visiblement décidé de revenir, encore une fois, sur l’un des épisodes les plus marquants de sa carrière : son départ d’Arsenal. « J’étais le capitaine, je me suis toujours mis énormément de pression. Je devais mener cette équipe à la victoire. Parfois, je rentrais chez moi et je pleurais après une défaite. J’ai souvent souffert, j’ai passé des nuits blanches à souffrir. Quand on perdait un match, j’étais dans le bus, détruit. Et là, j’entendais des joueurs rigoler, parlant de ce qu’ils avaient prévu pour sortir le soir », a-t-il déclaré à Arseblog et dans des propos relayés par Skysports, avant de poursuivre.
Fabregas a fini rincé
« Ça a duré quelques années. Nous jouions un beau football et j’ai aimé ça, mais je me mettais tellement de pression que je finissais par me sentir seul, surtout lors des deux, trois dernières années. Robin van Persie et Samir Nasri étaient les seuls joueurs qui étaient à mon niveau, aussi bien techniquement que mentalement. Et ce n’est pas arrogant de dire ce que je ressentais à cette époque. » Un mal-être qui a fini par le ronger et le pousser à plier bagage

« Beaucoup de choses passaient par ma tête. J’étais complètement vidé. J’étais épuisé mentalement, physiquement, pensant aux renforts que le club aurait pu faire mais qui ne sont pas arrivés. L’attitude de certains joueurs et d’autres choses m’ont fait penser qu’il fallait que j’aille voir ailleurs. Si tout ceci ne s’était pas produit, je ne serais pas parti d’Arsenal. » Revenu au Barça en 2011, Fabregas a renoué avec la victoire en remportant une Liga (2012/2013), une Coupe du Roi (2012), deux Supercoupes d’Espagne (2011 et 2013), un Mondial des Clubs (2011) et une Supercoupe d’Europe (2011).

 » Lire la suite de l'article sur le site d'origine – footmercato.net

error: Content is protected !!